3 étapes pour une relation durable

3 étapes pour une relation durable

Qu’elle soit amoureuse, professionnelle ou parentale, toute relation passe par 3 étapes, et chacune est indispensable pour la faire durer.

  • Créer l’alliance

Et pour ce faire, je vais me mettre en symbiose par rapport à l’autre. La symbiose permet à l’un de prendre en charge certains besoins de l’autre.Par exemple, quand je suis embauché pour un nouveau travail, l’équipe va me prendre en charge et me montrer les tâches à faire, et je vais me sentir encouragé.Ou alors quand je deviens parent, je vais prendre mon bébé intégralement en charge pour qu’il se sente protégé.Enfin, quand j’entame une relation amoureuse, je vais faire beaucoup d’efforts et faire ce que l’autre aime pour qu’il se sente exister. C’est d’ailleurs à ce moment là qu’émergent des phrases comme « nous ne faisons qu’un »ou encore « nous c’est 1+1=1 ».

Se sentir exister, encouragé et protégé sont les ingrédients indispensables pour créer l’alliance et sans alliance, point de relation !

La symbiose est donc utile, à condition qu’elle ne s’installe pas dans le temps… Voici quelques exemples d’évolution de relations symbiotiques :

  • Relation de couple : madame doit « voir avec monsieur » avant d’acheter car monsieur prend en charge toutes les finances et méconnaît la capacité de madame à gérer ou encore monsieur doit être fort « pour faire face » et madame lui méconnaît le droit de ressentir des émotions.
  • Relation parent-enfant : en grandissant, le parent va inconsciemment maintenir la symbiose en continuant à le materner, ignorant sa capacité à se prendre en charge.

Inconsciemment toujours, il peut même compter sur l’enfant pour prendre en charge sa peur d’être un mauvais parent… en continuant à s’occuper de lui pour se sentir utile.

 

  • Faire 50% du chemin

Une relation est un apport mutuel, chaque partie va combler un besoin que l’autre exprime.Clarifier mes besoins et les dire représente 25% du chemin. Être vigilant aux besoins exprimés par l’autre pour mieux les assouvir, dans la mesure du possible et si je le veux, représente les 25% restants.

Quand l’un fait plus de la moitié du travail, qu’il prenne en charge des besoins imaginés et non exprimés ou que cette prise en charge s’installe dans le temps, la relation devient toxique car il fait, seul, plus de 50% du chemin.

 

  • Aller vers l’autonomie

 

La dernière étape consiste à gagner en autonomie au sein de la relation.

Attention ! Cela ne signifie pas que je vais porter moins d’attention à l’autre. Être autonome ne veut pas dire être indépendant, et c’est souvent cette confusion qui va me maintenir dans une dépendance affective.

 

Être indépendant, c’est faire ce que bon nous semble sans prendre l’avis de l’autre.

 

Être autonome, c’est grandir, s’épanouir et déployer son potentiel dans la relation.

Je dis oui à l’autre parce que je le veux ou je lui dis non parce que ça n’est pas bon pour moi et que je ne crains pas de représailles.Quand je suis autonome dans une relation, je suis conscient qu’entre le « je »et le « nous », un équilibre est à trouver perpétuellement.

 

Dans une relation, il y a donc 3 protagonistes : moi, l’autre et la relation.1+1 cela fait bien… 3!

2 thoughts on “3 étapes pour une relation durable”

  1. Article très intéressant qui m’a permis de clarifier la notion de relation. Clair et concis ils à parfaitement répondu à plusieurs de mes questionnement notamment en ce qui concerne la relation amoureuse.
    J’ai besoin d’approfondir cette approche pouvez vous me conseiller pour cela?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *