et si j’etais une victime?

victime

Toute personne avec une conscience AIGUË de sa souffrance réelle, fantasmée ou potentielle est en position de victime.
C’est une personne qui agit COMME SI elle n’avait pas les ressources nécessaires pour résoudre son problème seule.
Elle ne peut se sentir OK que si l’autre change ou agit d’une autre manière. Elle se déresponsabilise du problème, le « refile » et attend de l’autre la solution.
Or, la victime fait tout pour ne pas trouver de solutions car son objectif caché est que l’on continue à faire attention à elle.
Cela peut se jouer à un niveau très dur comme rester dans une relation marquée par la violence.
Elle va oublier ce qui l’arrange, souvent confuse ou ambiguë dans ses comportement, elle va méconnaître sa CAPACITÉ à résoudre le problème seule en n’utilisant pas sa pensée claire.
Elle va même sur-exagérer le problème pour se persuader qu’elle ne peut pas le résoudre.

L’affirmation implicite de la victime « je ne peux pas résoudre mon problème seule » ne repose sur aucune réalité.

La victime a, prix du cialis en fait, un manque qu’il lui faut trouver et combler.
Ses comportements sont des appels « au secours »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *